Barbe

En cristallographie, la barbe est une formation de filaments à partir de certains matériaux métalliques. L'origine du phénomène est méconnue mais ses conséquences peuvent avoir des impacts sur les dispositifs électroniques.



Catégories :

Électronique - Cristallographie

Recherche sur Google Images :


Source image : lesvieillestigesalat.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • barbes - Retombées de métal le long du sillon produit par la pointe sèche sur le cuivre. C'est l'encrage de ces barbes qui donne à la pointe... (source : asdouriangernez)

En cristallographie, la barbe (traduit de l'anglais whisker[1]) est une formation de filaments à partir de certains matériaux métalliques (étain, zinc, cadmium, indium, antimoine). L'origine du phénomène est méconnue mais ses conséquences peuvent avoir des impacts sur les dispositifs électroniques.

Ce phénomène ne doit pas être confondu avec la formation de dendrites, qui restent en surface d'un matériau (axe X - Y) alors que la barbe forme des filaments qui se développent en dehors de la surface (axe Z) [2].

Origine et formation

Le mécanisme de formation semble non compris par les scientifiques malgré plusieurs années d'étude. Certaines théories avancent un mécanisme de stress du matériau («compressive» stress), d'autres parlent de processus de recristallisation affectant la structure du métal.

Certains facteurs déclenchants et propriétés ont néanmoins pu être observées[2] :

Barbes d'étain ou de zinc en électronique

Les barbes d'étain sont prises au sérieux dans certains domaines tels que le spatial ou le militaire, où l'électronique doit avoir un certain niveau de fiabilité. Ces formations cristallographiques peuvent en effet créer des court-circuits ou initier la formation d'arcs électriques de forte puissance. Ces phénomènes se sont déjà produits dans certains satellites de télécommunications ou militaires, des pacemakers, des centrales nucléaires ou des serveurs informatiques[3]. La formation de barbes d'étain est accentuée par la directive RoHS qui supprime le plomb des composants électroniques : l'étain ou le zinc purs semblent nettement plus enclins à la formation de barbes[2]

Galerie photo

Sn-Pb-Whiskers.jpg
Barbe d'étain sur une patte d'oscillateur (NASA) Barbe d'étain/plomb sur un die (NASA)

Notes

  1. OMPI - (WO/2007/008369) DÉPÔTS ÉLECTROLYTIQUES D'ÉTAIN PRÉSENTANT DES PROPRIÉTÉS OU DES CARACTÉRISTIQUES QUI MINIMISENT L'AUGMENTATION DE BARBES D'ÉTAIN
  2. (en) NASA - Basic Information Regarding Tin Whiskers
  3. (en) NASA - "Publicly" Reported Failure References

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbe_(cristallographie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu