Électromètre

Un électromètre est un appareil de mesure scientifique donnant la possibilité la mesure ou la mise en évidence de la charge électrique d'un corps.



Catégories :

Instrument de mesure électrique - Appareil électronique - Électronique

Définitions :

  • appareil sevant à mesurer les différences de potentiel électrique grâce aux forces électrostatiques s'exerçant entre deux corps chargés... (source : apella.ac-limoges)

Un électromètre (aussi nommé électroscope) est un appareil de mesure scientifique donnant la possibilité la mesure ou la mise en évidence de la charge électrique d'un corps.

Historique

Recherches sur la communication de l'électricité, in Histoire de l'Académie royale des sciences. 1746, 460 : «Quoi qu'on n'ait pas encore découvert d'Électromètre, c'est-à-dire, d'instrument propre à mesurer les différents degrés d'électricité qu'un corps peut avoir...»

L'appareil lui-même est mis au point par l'abbé Nollet en 1747 (électroscope à boules de sureau) et 1750 (premier électroscope à feuilles d'or).

«L'électricité atmosphérique était assez énorme, puisque l'électromètre de M. Saussure, tenu à la main, à la hauteur d'environ cinq pieds, indiquait trois degrés, tandis qu'à terre il n'en marquait qu'un et demi.»
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 4.

Principe et types d'électromètres

électromètre à feuilles d'or

Un électromètre standard se compose de deux fines feuilles d'or suspendues à une électrode. Lorsque l'électrode est chargée, les feuilles se repoussent mutuellement. La mesure de leur séparation est la mesure directe de la charge de l'électrode.

Une autre façon de construire un électromètre est de suspendre deux feuilles d'aluminium ou de cuivre, sur un câble de tantale, de platine, ou sur un simple filament de nylon.

Les électromètres sont déchargés par une radiation ionisante. Le plus commun des instruments de mesure de radiation, le dosimètre, est en fait un électromètre calibré, et rendu plus robuste.

Le terme est aussi utilisé pour dénommer un type spécifique de valve thermo-ionique. Ce type de valve n'a pas de déviation négative sur sa grille de contrôle. Un faible courant circule sur la grille, et est augmenté par l'anode. Ces valves peuvent détecter des courants aussi faibles que quelques femto-ampères. Elles sont particulièrement sensibles et peuvent être détruites par une manipulation sans gant : les sels laissés par la sueur des mains sur les parties en verre de l'appareil peuvent apporter un chemin alternatif pour ces faibles courants.

Les électromètres sont utilisés en physique nucléaire, car ils sont capables d'augmenter les faibles courants photovoltaïques, créés par les radiations. Mais ils sont cependant supplantés de plus en plus par les appareils de mesure à semi-conducteurs.

Lien externe

Voir aussi

Homonymie

On sert à désigner quelquefois par électromètre un appareil complètement différent (voir électropsychomètre, qui est un appareil utilisé par la Scientologie)

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectrom%C3%A8tre.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu