Freinage régénératif

Le freinage régénératif est un freinage utilisé par certaines locomotives électriques et ascenseurs.



Catégories :

Technologie ferroviaire - Électronique de puissance - Électronique - Frein

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'assistance électrique est secondaire mais apporte plus de productivité et ... le moteur en générateur. ton moteur est une machine courant continu a excitation... a fait raison de dire que le freinage régénératif est plus un argument... (source : econologie)
  • le freinage régénératif est utilisé. Reportez-vous à la... machine peuvent se produire si la béquille n'est pas relevée. Un système de sécurité empêche l'utilisation..... véhicule électrique à une prise de courant 120 V/69 Hz... (source : vectrix)

Le freinage régénératif est un freinage utilisé par certaines locomotives électriques et ascenseurs.

Principe

Son principe repose sur la capacité des moteurs électriques à pouvoir fonctionner en générateur : par exemple une machine à courant continu fonctionne en moteur quand elle reçoit son énergie d'une source d'électricité, mais elle fonctionne en générateur, (ou habituellement dynamo), si elle est entrainée mécaniquement. C'est-à-dire qu'elle est capable d'apporter de l'énergie électrique à partir de l'énergie mécanique.

Cette propriété est une généralité pour l'ensemble des machines électriques, mais sa mise en œuvre est plus ou moins complexe selon le type de machine.

Application

L'utilisation de ce mode de fonctionnement sur les locomotives électriques consiste, lors des périodes de freinage, à inverser le sens du couple à apporter par la machine électrique, soit par inversion du sens du courant inducteur, (cas d'une machine à courant continu ou d'une machine synchrone à rotor bobiné), ou du courant d'induit seul (cas d'une machine à courant continu), soit par inversion du sens d'alimentation des phases du stator (par inversion du sens du courant instantané dans les enroulements statoriques) dans le cas des machines à courant alternatif (machine synchrone à rotor bobiné, machine synchrone à aimants, machine asynchrone).

Ceci est réalisé par des convertisseurs électroniques de puissance adaptés.

Ces convertisseurs électroniques sont par conséquent configurés pour permettre, dans les phases de freinage, la récupération de l'énergie mécanique provenant de l'inertie du mobile (énergie cinétique) sous forme d'énergie électrique et son renvoi dans la ligne d'alimentation dans le meilleur des cas. Quand la disposition de la ligne d'alimentation ne le permet pas, cette énergie est dissipée par effet Joule, dans des résistances. il s'agit alors de freinage rhéostatique.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Freinage_r%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9ratif.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu