Intégration à très grande échelle

L'intégration à particulièrement grande échelle est une technologie de circuit intégré dont la densité d'intégration sert à supporter plus de 100 000 composants électroniques sur une même puce.



Catégories :

Micro-électronique - Électronique - Physique du solide

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Pour construire des dispositifs d'ordinateurs de haute performance utilisant les technologies d'intégration à particulièrement grande échelle, une nouvelle architecture... (source : theses.uqac)
  • La région méditerranéenne présente des conditions climatiques particulièrement favorables pour le développement de technologies solaires à grande échelle de manière... (source : sourcesolaire)
  • Intégration à particulièrement grande échelle. (de 1'000 à 100'000 portes). XVGA ?? ZIL. Zigzag In Line. Boîtier avec une rangée de pattes en zigzag... (source : reds)

L'intégration à particulièrement grande échelle (VLSI - Very-Large-Scale Integration) est une technologie de circuit intégré (CI) dont la densité d'intégration sert à supporter plus de 100 000 composants électroniques sur une même puce.

Elle a été réalisée pour la première fois dans les années 1980, dans le cadre du développement des technologies des semi-conducteurs et des communications.

Les premières puces à semi-conducteurs supportaient un seul transistor chacune. Avec les progrès subséquents, on est arrivé à ajouter de plus en plus de transistors, et , en conséquence, de plus en plus de fonctions ou de dispositifs individuels ont pu, avec le temps, être intégrés. Un microprocesseur est un système VLSI.

La première génération d'ordinateurs utilisait des tubes à vide. Puis, vinrent les systèmes à semi-conducteurs, suivis des circuits intégrés. Les CI intègrent plusieurs systèmes sur la même puce : des diodes, des transistors, des résistances et des condensateurs ou alors des inductances, ce qui rend envisageable la fabrication d'une ou de plusieurs portes logiques sur un même circuit. La quatrième génération a, ainsi, consisté en une intégration à grande échelle (LSI - Large-Scale Intégration), c'est-à-dire en des circuits comportant de 1 000 à 10 000 composants. La technologie VLSI a succédé naturellement à la LSI.

Les techniques actuelles dépassent de loin ce niveau, de sorte que les microprocesseurs fabriqués actuellement comportent plusieurs millions de portes. Issus de cette technologie, les réseaux logiques programmables (FPGA - Field-Programmable Gate Arrays) sont des composants VLSI entièrement reconfigurables, ce qui permet de les reprogrammer à volonté afin d'accélérer énormément des calculs complexes (cf. Calcul parallèle).

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Int%C3%A9gration_%C3%A0_tr%C3%A8s_grande_%C3%A9chelle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu