Nitrure de gallium

Le nitrure de gallium est un semi-conducteur à large bande utilisé en optoélectronique et dans les systèmes de grande puissance ou de haute fréquence.



Catégories :

Composé du gallium - Matériau semi-conducteur - Semi-conducteur - Micro-électronique - Électronique - Nitrure

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le nitrure de gallium GaN est avantageusement obtenu par réaction de l'oxyde de ... Le nitrure de gallium est aisément scindé du milieu réactionnel.... (source : freepatentsonline)
  • Le projet MORGAN («Materials for robust gallium nitride») d'une durée de trois ans... et du nitrure de gallium (GaN) pour concevoir les nouveaux matériaux.... De son côté, le nitrure de gallium est renommé pour supporter facilement des ... (source : achats-industriels)
  • Les partenaires du projet s'appuieront sur les propriétés du diamant et du nitrure de gallium (GaN) pour concevoir les nouveaux matériaux.... (source : cordis.europa)
Nitrure de gallium
__ Ga3+     __ N3-
__ Ga3+     __ N3-
Général
Nom IUPAC Nitrure de gallium
No CAS 25617-97-4
Apparence poudre jaune
Propriétés chimiques
Formule brute GaN  [Isomères]
Masse molaire 83, 73 ± 0, 001 g·mol⁻¹
Ga 83, 27 %, N 16, 73 %,
Propriétés physiques
T° fusion >2 500 °C
Masse volumique 6, 15 g·cm-3, solide
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le nitrure de gallium (GaN) est un semi-conducteur à large bande (3, 4 eV) utilisé en optoélectronique et dans les systèmes de grande puissance ou de haute fréquence. C'est un composé binaire (groupe III/groupe V) qui possède une semiconductivité intrinsèque. Il est peu sensible aux rayonnements ionisants (comme l'ensemble des autres nitrures du groupe III), ce qui fait de lui un matériau approprié pour les panneaux solaires des satellites.

Historique de son utilisation

Jusqu'en 1993, les seules diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) émettant dans le bleu étaient à base de carbure de silicium, un matériau nécessitant d'être dopé pour avoir de bonnes propriétés de semiconducteur. Mais ce dopage affaiblit le pouvoir d'émission et rend ces systèmes commercialement inexploitables.

Avec le remplacement par du nitrure de gallium plus efficace, l'équipe du japonais Shuji Nakamura[1] employée par la Nichia company[2] a complété la palette de couleurs à la disposition des producteurs et rendu envisageable des applications comme les écrans à DEL, les diodes blanches ou encore les lasers bleus. Les diodes laser bleues sont utilisées dans la technologie des disques Blu-ray remplaçants des DVD (par exemple, ils sont utilisés dans la PlayStation 3 de Sony).

Les premières DEL au nitrure de gallium utilisaient un fin film de nitrure constitué par dépôt en phase vapeur sur un saphir. Depuis, d'autres substrats ont été utilisés comme l'oxyde de zinc ou le carbure de silicium.

Le potentiel commercial de dispositifs fonctionnant à de hautes puissances et/ou de hautes fréquences à base de nitrure de gallium est important. On peut citer des applications comme les amplificateurs d'ondes radio œuvrant dans le domaine des microondes telles que celle utilisées dans les transmissions à haut débit sans fils, ou encore les commutateurs à haute tension des réseaux électriques. On envisage même que des transistors au GaN pourraient remplacer les magnétrons dans les fours micro-ondes.

Propriétés

Le nitrure de gallium dopé par un élément de transition approprié comme le manganèse devient un matériau spintronique (du néologisme anglais constitué à partir de "spin-based electronics", voir semiconducteur magnétique).

On a aussi réussi à produire des nanotubes de GaN pour lesquels des applications en nanoélectronique, en optoélectronique et en biochimie.

Le nitrure de gallium est particulièrement dur, mécaniquement stable et a une capacité thermique élevée. Sous forme pure il résiste à la fissuration et peut être déposé en film sur du saphir. GaN peut être dopé par du silicium pour devenir un semiconducteur de type n. Cependant les atomes de silicium changent le mode de cristallisation de GaN introduisant une contrainte dans le matériau. GaN en devient cassant. En fait les cristaux de GaN sont riches en défauts : de 0, 1 à 1 milliard par cm².

On peut aussi produire des semiconducteurs à gap variés en créant des mélanges de GaN et InN. La largeur du gap dépend du ratio d'InN dans le matériau et la tolérance aux défauts de structures est élevée.

Voir aussi

Notes

  1. (en) Shuji Nakamura
  2. (en) Nichia Corporation

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrure_de_gallium.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu